Trouvez votre formation

Tuteurs Bâtiment H/F

Retour à la liste

Tuteurs Bâtiment H/F

Dans l’entreprise, l’intégration d’un nouveau salarié en apprentissage ou en contrat de professionnalisation ne peut réussir que si l’accompagnement de l’entreprise est préparé et structuré autour des compétences d’un tuteur :

  • Accueillir et intégrer un nouveau collègue, s’adapter à son profil
  • Être à l’écoute du nouveau pour mieux prendre en compte ses difficultés
  • Gérer un parcours d’apprentissage au poste, en lien avec la formation théorique
  • Transmettre un savoir-faire
  • Évaluer et favoriser la progression professionnelle

  • Votre contexte

  • Notre réponse

  • Méthodes et atouts

  • Modalités en inter

Les entreprises du BTP rencontrent actuellement des difficultés pour recruter et fidéliser de nouveaux salariés. Le besoin en main d’œuvre, dû au vieillissement de la population ouvrière et à un marché soutenu, se trouve confronté aux difficultés de recrutement dans ce secteur d’activité. Les nouveaux entrants dans le cadre de l’alternance, n’arrivent pas au bout de leur projet.

Pour faire face à ces difficultés, la mise en place d'actions portant sur l’accueil, l’intégration et l’accompagnement dans les entreprises du secteur sont nécessaires.

La mise en place d’un dispositif de « tutorat » au sein d’une entreprise doit notamment permettre de contribuer sur le moyen terme à l’amélioration de l’image de l’entreprise et du secteur, en agissant sur la montée progressive en compétences des nouveaux entrants et le suivi de leur intégration. L’objectif est alors de donner « l’envie de construire un projet professionnel dans le BTP ».

Outre la formation de tuteurs opérationnels, le projet doit permettre d’établir une vision partagée du rôle de tuteur et de son importance auprès des responsables d’entreprise et de leur encadrement de chantier. L’enjeu est devenu stratégique et l’inscription dans une telle démarche doit être vécue comme un investissement nécessaire pour l’avenir.

  • Travail sur les représentations de la fonction du tuteur à partir de l’expérience vécue ou observée.
  • Appropriation d’une trame de référentiel d’activités du tuteur sur l’accueil, l’intégration, l’accompagnement, le suivi du parcours, la formation, l’évaluation,
  • En fonction des problématiques des publics à accueillir et former, des apports spécifiques seront fait sur la connaissance des publics (demandeurs d’emploi, types de contrat, …) ceci pour situer le rôle du tuteur (former, accueillir, accompagner, rassurer).
  • La méthode d’accompagnement spécifique pour la concrétisation du projet professionnel du nouveau salarié : la mise en projet du nouvel arrivant, le maintien en projet par un suivi et une régulation effective, la valorisation du projet du nouveau au sein de l’entreprise.
  • Choix d’une activité professionnelle, extraction d’une tâche afin de déterminer les objectifs d’acquisition, et les mises en situation d’apprentissage sur chantier. (Une mise en situation devra être réalisée lors de l’intersession, elle sera analysée lors de la deuxième journée de formation).
  • Réflexion sur « Comment apprendre au tutoré à réaliser cette tâche ? ». Le tuteur est sensibilisé aux moyens qui optimiseront l’apprentissage du tutoré, afin qu’il puisse dans la phase d’intervention mettre en application l’accueil et les premiers apprentissages d’un nouveau salarié.
  • A partir de l’identification des objectifs d’acquisition pour le « nouveau collègue » :
    - Transmettre une consigne de travail, une explication orale,
    - Choisir des situations pour permettre l’apprentissage de la pratique,
    - Transmettre un savoir-faire (faire une démonstration),
    - Faire le lien entre formation théorique et formation sur chantier,
    - Evaluer.
  • Comment transmettre la pédagogie des adultes en situation professionnelle.
  • Appropriation de l’outil de suivi du parcours et d’évaluation des acquisitions des savoir-faire.

La méthode s’appuie sur les expériences éventuelles des participants et la dynamique du groupe mais aménage aussi des temps d’apports méthodologiques. Active, elle favorise l'investissement, la responsabilisation, la participation et la communication.

  • Travail en collectif, en sous-groupes, en individuel,
  • Mise en situation,
  • Analyse de pratiques à partir du vécu des participants,
  • Apports complémentaires de connaissances et de méthodes circonstanciés.

Public : compagnons confirmés ; responsables d’équipe
Durée : 2 jours
Lieu : dans les locaux de l’entreprise
Date(s) : constitution d'un groupe en fonction des demandes, nous contacter

Imprimer la fiche

Retour à la liste